Accueil Les missions de la réserve Etudes et suivis Suivi temporel des CHIROPTERES

Suivi temporel des CHIROPTERES

Suivi temporel des CHIROPTERES

La réserve à mis en place quatre suivis annuels (permettant de s’affranchir des variations saisonnières), sur 5 parcelles (permettant de s’affranchir des variations intra-site). Ce protocole est destiné à détecter des variations d’abondance d’un grand nombre d’espèces de chauves-souris sur le long terme. La réserve est pilote pour le suivi à long terme des chauves-souris.
Deux sites de la station Inselberg des Nouragues possédant des conditions environnementales différentes ont été choisis:

-Plan Inselberg le « Grand Plateau », d’une altitude moyenne de 170 m, est installé  sur une pente avec un soubassement formé de roches volcaniques de la formation « Paramaca ». Le sol y est caractérisé par son acidité, sa texture argileuse et sa richesse en nodules ferrugineux

- le « Petit Plateau », où l’on rencontre une forêt sur une zone de pente moins prononcée avec une altitude moyenne de 120 m. Son soubassement est constitué de granites de «Caraibes», les mêmes qui composent l’inselberg. Son sol est peu drainé, acide et pauvre en nodules ferrugineux.

METHODES

Captures aux filets

5 points sont définis par site selon un maillage existant (layons délimitant les parcelles permanentes de suivis forestiers). Chaque point fait l’objet de 4 suivis annuels d’une nuit de 12 heures à 15 filets de 12 m.

Prises de données

Prélèvement de patagium © S. Uriot

Prélèvement de patagium © S. Uriot

Chaque individu est mesuré, sexé (avec l’état reproducteur), pesé, marqué par une puce électronique (PIT : Passive Integrated Transporter), un numéro lui est attribué, une biopsie de patagium est effectuée pour chaque individu nouvellement capturé avec une photographie associée. Ces échantillons génétiques rejoignent ensuite la collection de tissus mis en place en Guyane par l’association Kwata.
Des études bioacoustiques sur les espèces de haut vol sont également en cours.

Identification d'un chiroptère lors d'une session de capture © S. UriotCes études convergent vers la connaissance de la dynamique spatiale et temporelle des espèces de chiroptères et permettent de mieux comprendre l’ensemble de l’écosystème forestier tropical.